Vibreur VB16

Accueil Objet à identifier KESAKO -Elliot-Fisher KESAKO - tendeur KESAKO: oscillateur TRC-1 KESAKO: signal lumineux Moniteur EL5793 KESAKO: avion renifleur ? KESAKO : bande mince Centrifugeuse à nacelle Dureté - Brinell Coherer de Branly Gravage de la voix Radio d'espionnage en vase Antenne verre 2 Objets identifiés Cellule - Kl.Pz.641 Oscilloscope bizarre Support à identifier Télégraphe oxyde de fer Le Périkon Vibreur VB16 Selsyn Radar RCA Radio SFR SG4 Ban Radio-Controle-OP72 Antenne pantographe pour SEG2 Spectroscope Klystron WL-417-A

L'incroyable et maudit VIBREUR VB-16

L'alimentation PE-237 1940/1945 restera dans les anales de la radio militaire US comme un énorme ratage technologique. C'est l'alimentation militaire d'un poste radio émetteur la plus capricieuse !

Dans les années 40 pour fabriquer de la haute tension à partir d'une tension continue type batterie sur un véhicule il y avait 2 voies:

Donc, pour alimenter le BC1306, les services techniques de l'armée choisissent dans les années 40 la technologie du vibreur y compris pour l'émetteur.

La PE237 est donc une alimentation très lourde car elle est composée de plusieurs transformateurs en série coté sortie et en parallèle coté primaire qui reçoivent un courant haché par un vibreur, et quel vibreur le fameux VB16 et sa batterie de 10 circuits rupteurs de forte puissance.

Ce système est maleureusement bien trop fragile pour être fiable. Il suffit que l'un des circuits du vibreur faiblisse pour que tout l'ensemble s'écroule. Compte tenu de la taille des transformateurs les rupteurs doivent encaisser des tensions crétes extraordinaires au moment de l'ouverture (effet de self induction), de plus la palette qui vibre porte les 10 circuits pour qu'ils soient parfairement synchronisés car les transformateurs ont leur secondaire en série et pour que cela marche la crête de tension doit etre simultanée sur tous les transformateurs. Une seule palette pour 10 contacts nécessite des ajustements ouverture et fremeture des contacts rupteurs extrêmement serrés.

Il y a moins de 2/10 de mm d'ouverture des contacts, pas de quoi tuer l'amorcage et le passage du courant. Bref un des contact fini par coller et la tension de sortie s'écroule, les fusibles grillent ou les bobinages des transfo souffrent très vite car cela aime pas le courant continu !

Donc, le temps de fonctionement sans panne de cette alimentation en mode émission n'excedait pas quelques heures et relevait de l'exercice de style. Alors imaginer cette ensemble sur une jeep entrain de franchir des chemins rocaleux et/ou des champs de boues et vous comprenez la gageure. Le VB16 était en quelques sorte un très gros consomable pesant 880 g et dont le coût de fabrication devait être exorbitant pour 10 à 20 heures de fonctionnement. Les contacts sont en tungstène pour tenter de résister.

Il est heureusement démontable et avec un peu de patience on peut lui donner une 2ème vie d'une à deux heures. Chaque contact est réglable par des vis micrometriques ce qui permet de régler l'état ouvert des contacts au repos et obtenir un débit équilibré sur les 10 contacts.

J'ai imaginé un ban d'essai et de réglage tout simple du VB16, pour pouvoir faire revivre cette rareté. Compte tenu de sa fragilité, il n'y a plus de VB16 en état de fonctionnement dans le monde sauf ici !

Pour créer une grosse charge sur le circuit rupteur, une lampe 12 volts de phare de voiture, c'est non inductif et cela évite de faire vieillir les contacts durant les réglages. L'intensité est significative pour tester la qualité des contacts.

La lampe doit être éteinte sur les 10 circuits,
possibilité de régler chaque contact par une vis micrométrique

La lampe doit avoir la même intensité d'allumage sur chaque contact et s'éteindre dès que l'on arrête le courant sur le rupteur de la bobine.

Les 2 circuits bobine encaisse le 12 volts, un fort l'autre un peu moins. A vérifier tension 6/12volts ou 12/24 volts. La PE237 fonctionnant par commutation soit en 6V, en 12 volts ou en 24 volts.

Etincelage du rupteur de la bobine du vibreur, on comprend que la durée de vie soit limitée

Je peux vous fournir des VB16 testés avant expédition, attention pièce très rare en état de fonctionnement 100 euros + frais de port.  Quelques pièces disponibles sauvées des outrages du temps.

Actuellement à découvrir:

Contact email pour toute demande d'acquisition ou téléphoner (33)688071756 de 11h à 21h heure de Paris en précisant votre demande



Accueil Remonter